Sécurité industrielle : quel est le rôle des facteurs humains et organisationnels ?

industrie-audit-normes-securite-casque-tenue-travail-gants-protection-pneus-fabrication-usine

Afin de répondre aux exigences d’un secteur donné, la sécurité industrielle est un enjeu fondamental dans la stratégie entrepreneuriale. Pour préserver la constance de sa production et la qualité de son organisation interne, l’entreprise doit veiller à une parfaite ergonomie. Quel est le rôle des facteurs humains et organisationnels ?

Des enjeux d’importance pour l’entreprise

Dans le domaine de la sécurité industrielle, la place des facteurs humains et organisationnels tient un rôle majeur dans l’environnement professionnel et les conditions de travail. Pour réduire les risques d’accident liés à la personne ou au matériel, il convient de posséder des unités de production à la fois fiables et performantes. Cette nécessité prévaut également pour les systèmes de fonctionnement. Au besoin, la modernisation des installations est requise pour faire face aux impératifs sans négliger la sûreté ou la qualité en interne.

Optimiser les facteurs humains et organisationnels

Pour cela, il est envisageable d’effectuer un audit ergonomique en s’entourant de professionnels : https://www.bertin-ergonomie.com/offres/. Une expertise sur les systèmes de sécurité en phase de fonctionnement, la refonte d’un site ou la conception de nouvelles installations…

Autant d’actions susceptibles d’influer sur l’activité industrielle, ainsi que sur sa compétitivité au regard de la concurrence. En faisant appel à un prestataire externe, l’entreprise dispose d’un levier d’optimisation tout en s’assurant un retour sur investissement à court terme.

Des solutions concrètes pour améliorer la sécurité industrielle

De l’industrie automobile à l’aéronautique, sans oublier le nucléaire ou la pétrochimie, tous les secteurs sont concernés. Dans un environnement dangereux, l’ergonomie des facteurs humains pour la sécurité industrielle passe par plusieurs actions :

  • L’aménagement des postes de conduite et des salles de contrôle ;
  • L’identification des dysfonctionnements et des faiblesses des systèmes existants ;
  • La répartition des tâches et l’optimisation de la hiérarchie interne ;
  • L’amélioration et la simplification des interfaces de travail pour le personnel.

Ainsi, les facteurs humains et organisationnels permettent de répondre aux besoins de modernisation et d’innovation par le biais des nouvelles technologies.

Assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *